Je danse le Nia

Enseigné un peu partout dans le monde, le Nia, pour « Now I am », est une technique qui s’inspire de la danse, des arts martiaux et de la prise de conscience corporelle. Enseigné à la Réunion par Véronique Courbis, nous sommes allés tester cette discipline  qui s’adresse au corps et à l’esprit, et fait un bien fou !

 

Le Nia en quelques mots

- Le concept

 

Créé aux Etats-Unis dans les années 80, le Nia est une technique basée sur une combinaison de mouvements simples s’inspirant à la fois :

  • de la danse : jazz, contemporain, Duncan ;
  • des arts martiaux : tai-chi-chuan, taekwondo, aïkido ;
  • de la prise de conscience corporelle : technique Alexander, méthode Feldenkrais, yoga.

 

Au programme : 52 mouvements empruntés à 9 disciplines, le tout mis en musique pour une expérience sensorielle et un programme cardiovasculaire, où le corps entier explore le mouvement.

Le Nia joue ainsi avec l’espace, le rythme, la voix, l’intensité, le style, la forme et l’amplitude des mouvements. En mélangeant des chorégraphies guidées et l’expression libre, le Nia apprend à bouger pour soi, pour le bien-être et le plaisir que cela procure.

 

Nia 3

 

Ses objectifs :

  • retrouver un équilibre entre le physique et le mental ;
  • renforcer l’estime et la confiance en soi et, par là-même, la joie de vivre ;
  • se libérer des tensions physiques et du stress, lâcher prise ;
  • tonifier, affiner et assouplir le corps en se focalisant sur le plaisir ;
  • améliorer la coordination et le sens du rythme ;
  • exprimer ses émotions et sa créativité ;
  • prendre sa place au sein d’un groupe.

 

- La pratique

 

Le Nia est accessible à tous quel que soit l’âge, la taille ou le poids. C’est une activité qui s’adapte aux besoins et aux capacités de chacun ; ceci est d’autant plus vrai qu’une séance de Nia est conçue en 7 étapes qui permettent d’améliorer le potentiel de chacun.

 

Le Nia se pratique pieds nus, car il s’inspire des arts martiaux et permet d’affiner les sensations et la prise de conscience du corps. Le mouvement est pratiqué avec plus de liberté et de précision.

 

Une séance repose sur une « routine » de 60minutes : enchaînement de 9/10 chorégraphies réalisées en musique, qui explore les 9 formes de mouvement du Nia et permet de voyager d’une énergie à l’autre.

Chaque routine a un objectif spécifique qui est donné par le professeur en début de séance, par exemple : trouver un équilibre entre tonus et détente. Le déroulement reste assez traditionnel: échauffements ; montée en puissance avec travail musculaire, équilibre, cardio ; retour au calme et étirements.

 

Nia 2

 

Le Nia à la Réunion en vidéo

 

Parce qu’une vidéo vaut mieux qu’un long discours et surtout parce que cette très belle vidéo a été faite dans le studio Dans’enKor de Véronique Courbis, à Boucan Canot : 

 

 

Testé pour vous : le NIA

 

Après un rapide échange téléphonique avec la professeur, Véronique Courbis, qui me rappelle le concept et surtout le principe de se faire plaisir, me voici un mardi soir au Dans’enKor studio en tenue confortable, une bouteille d’eau à la main. Le lieu est un véritable havre de paix et me plonge instantanément dans l’ambiance « épanouissement personnel et écoute de ses sensations ». D’ailleurs, la routine abordée aujourd’hui, et pour la 3ème et dernière semaine consécutive, s’appelle « ZenSation ».

 

Aujourd’hui, c’est les vacances, nous sommes 9. En moyenne, ils (eh oui, même s’ils sont peu nombreux, il y a des hommes) sont entre 10 et 20 danseurs. Avant de débuter, Véronique explique rapidement le déroulement du cours pour la novice que je suis, et pose l’objectif de la séance.

 

Ca débute tranquillement. Je commence à suivre les indications de la professeur, très « punchy » et souriante : l’idée est de rendre le corps disponible tout en douceur, et de se laisser aller en harmonie avec la musique. Le rythme devient plus entraînant et les mouvements plus intenses. Tout naturellement, les habituées envahissent l’espace, dans des mouvements de plus en plus amples et déliés. Mon corps se détend, je me laisse guider.

 

Nous passons de petites chorégraphies très enveloppantes, sensuelles sur des musiques douces à des séquences plus combatives où le rythme se fait plus pulsatile et nous avançons en rangée comme une petite armée, pieds et poings levés. Vient alors un passage de danse africaine où pour nous faciliter l’apprentissage du mouvement, Véronique image le geste. Nous voilà alors tour à tour : lion, chasseur ou sorcier. C’est ludique et tonique à la fois, et je me prête au jeu volontiers. Il y a juste sur le petit cri libérateur (stimulateur poussé à certaines fins de mouvements) où je suis sur la retenue.

 

Nia 1

 

A chaque nouvel enchaînement, Véronique nous explique succinctement la chorégraphie, la respiration et la coordination (qui sont essentielles), et insiste sur un pas si besoin est. Je vous rassure : pas besoin d’être danseur pour faire du Nia, il suffit d’être authentique, spontané et d’oser être soi ! Avant la fin, nous nous lâchons sur de la free dance en solo et en groupe. Je l’avoue, cette partie m’a fait peur au départ mais a posteriori, j’ai trouvé ça très sympa, libérateur et ça créé un échange unique avec les autres.

 

La musique devient plus apaisante, l’heure et demie se termine avec des mouvements empruntés au yoga dans une lumière tamisée. C’est le moment de faire le vide, de sentir son corps et son esprit relaxés et de profiter des derniers instants de cette séance bien revigorante.

 

Vous l’aurez compris : j’ai aimé ma première expérience du Nia.

Ce que j’ai particulièrement apprécié :

  • le caractère complet de la discipline. On danse, on bouge, on transpire (beaucoup plus que ce que j’aurais imaginé), on force, on se lâche, on improvise, on s’étire ;
  • le côté « hors du temps » / déconnexion totale du quotidien. Le cadre, les musiques, les gestes, l’énergie environnante… tout invite au voyage et tout fait (trop) du bien !
  • le bien-être général ressenti à la fin de la séance, le lendemain et le surlendemain. 

 

Pour plus d’infos et pour réserver :

 

Activité peu connue, le Nia est un sport à découvrir qui combine douceur et combativité, dynamique de groupe et intériorité. C’est structuré et très libre à la fois ; c’est tonique, ludique et relaxant ; c’est pour le corps mais aussi pour le mental et l’esprit. Bref, c’est un sport à tester pour connaître cette nouvelle activité et avoir son propre avis !

 

Crédits photos : Elena Iv-skaya. Crédit vidéo : Mohetin studio.

Commentaire

  1. Je pratique le Nia chez Vero depuis Avril de cette année 2013. Je suis hyper contente d’avoir découvert cette activité qui est tonifiante et qui met de la joie au cœur.

Laissez un commentaire