La balade équestre pour (re)découvrir l’île

A la Réunion, le cheval est un moyen original pour explorer les plaines, le volcan, les forêts, les plages et autre savane. La biodiversité et les paysages uniques de l’île se prêtent à merveille à cette activité. Voici quelques informations pour en savoir davantage sur la randonnée équestre péi et sur les coins à ne pas manquer.

 

La randonnée équestre à la Réunion

– Entre histoire et pratique

C’est vraisemblablement au tout début du 18ème siècle que le cheval fut introduit aux îles Mascareignes pour servir de moyen de locomotion. Les premiers cours d’équitation « officiels » sont apparus à Saint-Denis vers 1830. Dès lors, le nombre de chevaux s’est démultiplié sur l’île et depuis une petite dizaine d’années, le cheval a fait une entrée en force dans l’éventail du tourisme vert réunionnais.

 

Ainsi, les centres équestres fleurissent, l’offre de sorties augmente et se diversifie, et les files de cavaliers s’allongent sur les sentiers de l’île. Entre baby poney, balades à la demi-journée, stages, randonnées sur un ou plusieurs jours en gîte ou en bivouac, amateurs et cavaliers trouvent leur bonheur toute l’année. Surtout que les balades sont accessibles au plus grand nombre et qu’il est possible de s’initier à l’équitation de pleine nature lors d’une promenade sur des chevaux parfaitement habitués aux sentiers alentours.

 

Merens– Les chevaux

La monture la plus utilisée sur l’île est le Mérens, un cheval originaire des Pyrénées ariégeoises. Réputé pour son bon caractère, sa polyvalence et l’agilité de son pied, il s’est parfaitement adapté à nos reliefs escarpés. Rustique et robuste, il est également à l’aise sous tous les climats de La Réunion.

Bien sûr, il y a d’autres races présentes sur l’île (Quarter Horses, Appalousas, etc.) qui sont tout aussi dociles et attachantes, et de bons compagnons pour tout cavalier (du débutant au confirmé).

 

– Les pistes cavalières

Côté sentiers, l’ONF (Office National des Forêts) et la Maison de la Montagne ont tracé et balisé des pistes cavalières dans plusieurs régions de l’île. Ces dernières vous conduisent au coeur d’un vaste réseau de sentiers, dans une végétation luxuriante (entre chokas, vacoas, filaos, eucalyptus, acacias, tamarins, etc.).

D’une manière générale, et ce même lors de la traversée de forêt, vous pouvez aller à l’allure que vous souhaitez : tranquillement au pas, au trot ou au galop.

 

Rando cheval Volcan

 

– Bon à savoir avant de partir

Côté budget pour les randonnées, il faut compter environ 100 euros par jour quel que soit le centre équestre. Pour les balades plus courtes (de 1 à 3 heures), compter entre 25 à 50 euros.

 

Pour votre confort et votre sécurité, nous vous conseillons le port de vêtements longs et de chaussures fermées. Il est préférable aussi de prévoir une protection solaire et un vêtement de pluie. Et bien sûr, pour les amateurs de jolis clichés et de souvenirs, n’oubliez pas votre appareil photo.

 

Enfin, par rapport aux balades proposées et au niveau requis, sachez que le terme « cavalier » n’est pas forcément relatif à un niveau fédéral, mais s’adresse à toute personne autonome avec un cheval (pansage, sellage,…) et maîtrisant les 3 allures.

 

Maintenant que vous savez l’essentiel, il ne vous reste plus qu’à choisir votre circuit ; ce qui n’est pas si évident…

 

3 endroits de prédilection pour la balade à cheval

– La plaine des Cafres et le massif du volcan

S’il y a un coin à faire, selon nous, c’est celui-ci !

Depuis les prairies verdoyantes de la Plaine des Cafres jusqu’aux pentes basaltiques du volcan, la randonnée équestre ici offre une expérience unique et des sensations fortes. Il faut dire que les paysages parcourus sont juste magiques et contribuent à laisser libre cours aux émotions. Pour avoir un avant-goût : imaginez-vous juste en train de galoper sur le plateau de la Plaine des sables, en allant vers le volcan… Alors, convaincu ?

 

Rando cheval Volcan2

 

Pour info, cette « région » est accessible à tous avec la possibilité de courte randonnée d’initiation à la Plaine des Cafres. La zone du volcan est, quant à elle, réservée aux cavaliers confirmés.

 

– L’Etang-salé, entre plages et forêt

Entre la forêt et le littoral sud-ouest entre Saint-Pierre et Saint-Leu, voilà un joli terrain de jeu pour cavaliers. Notamment la plage de l’Etang-salé qui est juste l’endroit rêvé pour galoper.

 

Galop Etang salé

 

– La savane Saint-Pauloise

Endroit méconnu, la savane avec ces 650 hectares et ses multiples sentiers est l’endroit idéal pour les balades à cheval (et aussi pour les randonnées pédestres ou en VTT). D’autant plus que le lieu a beaucoup de charme car il représente un type de paysage diffèrent de ce qu’on a l’habitude de rencontrer – semi-désertique – et une magnifique vue sur l’océan.

 

Cheval-savane

 

– Sans oublier les autres coins

Le  Grand Etang et sa forêt primaire, le Maïdo, le Sud sauvage, la traversée des hauts de l’Ouest, le plateau du Dimitile, le “faux volcan” aux Avirons, … Bref, comme pour la balade à pied, la liste des beaux circuits est très longue. Après, c’est à vous de choisir en fonction de votre niveau (à ne pas surestimer ;-)) et de vos envies.

 

Passionnés de chevaux, de nature ou simplement à la recherche d’activités nouvelles et de sorties sur l’île, vous savez maintenant ce qu’il vous reste à faire… Bonnes randonnées équestres à vous !

 

Crédit photos : Cathy Vialas (photos n°1, 2 et 3) & Shai Ena (photos n°5)

Laissez un commentaire